lundi 3 juin 2013

LA RUE BASSE : QUELQUE PART DANS LE SUD DES CEVENNES


QU'EST L'ESPINGOUIN DEVENU ? : LES DEUX PREMIERS PARAGRAPHES

Je commence ici la retranscription du récit fait à ma demande par Robert, dans son logement de la rue Basse, quelque part en France, dans le sud des Cévennes : « Ce qui séduit dans ce village cévenol, l’immense avantage à vrai dire, c’est qu’il va vous offrir une vie affranchie des tracas qui font souvent notre quotidien. Enfin ! A vous débarrasser des traquenards qui vous obligent à vous torturer l’esprit.».




 










Elle avait la langue bien pendue l’assistante qui me faisait l’article dans cette agence immobilière — le « Mas Cévenol » — au centre du village. Langue acérée mais bien pendue. Sûr qu’elle avait traîné ses guêtres dans un de ces cours privé où on lui avait inculqué à prix d’or les mille et une façons de persuader le pigeon de passage que l’on sait mieux que lui ce qui est nécessaire à sa survie. 



La rue Basse d'Anduze, il y a un siècle

La rue Basse d'Anduze aujourd'hui (photo L.R. Caron)
Lire les premières pages sur le site de l'Editeur : http://www.monpetitediteur.com/librairie/images/9782748398113_d.pdf



Aucun commentaire: